50 millions de vaccins en excédent, la France risée du monde entier, et des laboratoires pharmaceutiques qui se frottent les mains. Tel est le bilan cocasse de la terrible épidémie de Grippe A H1N1 qui décima la France au début du XXI° siècle… Il semble que notre Ministre de la Santé ait des intérêts communs avec le lobby du médicament, d’aucuns parlent même d’une amitié de 20 ans avec de grands groupes ! Ce ne sont bien sûr que des rumeurs, et le zèle de la gourmande Roselyne fut seulement guidé par son désir de sauver la France, n’en déplaise à cet obscur épistolier appelé le Joyeux Rebelle !

      

Lettre à Roselyne

   

Si vous lisez ces mots, Madame la Ministre,

C’est que nos bons postiers ne seront plus en grève ;

Si le présent propos vous semble être d’un cuistre,

Pardonnez mon plumier : l’épreuve sera brève. 

La triste épidémie dont vous nous abreuvez

Semble être bien mortelle, vue de vos bureaux !

Soit je suis grand aveugle, ou bien soit vous rêvez :

Autant que vos dossiers, vides sont nos tombeaux !   

Prévoyance et bonté sont de curieux motifs

Pour ainsi dispenser vos nombreuses potions !

Il faudrait par le Ciel être un fieffé chétif

Pour se voir appliquer vos géantes rations !   

Si je sais bien compter, vous avez tant d’aiguilles

Que vous rendez jaloux les plus gros hérissons !

Les oiseaux des forêts n’ont point tant de brindilles :

Leurs nids seraient bien mieux au fond de vos caissons !   

Oh certes ! Le bas-peuple ne joue point le jeu,

Et refuse vos soins par trop d’ingratitude ;

Mais peut-être croit-il qu’au fond le seul enjeu

A pour doux nom « argent », plus que « sollicitude » !   

La question néanmoins se pose avec entrain,

Mais y répondrez-vous avec autant d’aisance ?

Comment vont vos amis, piètres laborantins ?

Leur négoce de mort réjouit-il leurs finances ?   

Vous voulez, gente dame, écouler vos réserves ?

N’ayez point de remords, retroussez votre manche !

Par centaines plantez dans ce bras qui s’énerve

Le vaccin salutaire aux voleurs et aux tanches…

 

 

Si vous désirez poster un commentaire, il vous est nécessaire d'indiquer une adresse e-mail. Cette-dernière n'apparaît pas sur le blog.