Je suis en retard… Une fois de plus ! Etant fort occupé en ce moment (il faut bien travailler !), la poésie fait malheureusement les frais du manque de temps. Le moins que je pouvais faire, c’était de vous l’expliquer en vers !

Humbles excuses

Notre temps est bien dur, car un joyeux rebelle

Ne peut passer son temps à rimer sans relâche ;

Les affres du travail, les muses infidèles

Sont une triste entrave à cette auguste tâche.

Pourtant la poésie devrait bailler salaire

Car l’œuvre de l’esprit est gourmande en effort !

Un roi de France un jour envoya ces beaux vers

A Ronsard, dont il prisait le langage d’or :

« L’art de faire des vers, dût-on s’en indigner,

Doit être à plus haut prix que celui de régner ;

Tous deux également nous portons des couronnes,

Mais roi je la reçus ; poète tu la donnes ! »

Non mes gentils lecteurs, je ne jette la plume

Pas plus que je n’oublie mes joyeux idéaux !

Mais souffrez que parfois mon encrier s’enrhume,

Son réveil chaque fois n’en sera que plus beau !

 

 

Si vous désirez poster un commentaire, il vous est nécessaire d'indiquer une adresse e-mail. Cette-dernière n'apparaît pas sur le blog.