Au nom de la liberté d'expression, les insultes contre Dieu et la France ne cessent de se multiplier, mais les opposants au Système sont les seuls à ne pas profiter de ce laxisme orienté. Puissent ces quelques vers ouvrir les yeux des naïfs qui pensent vivre dans un pays réellement libre.

 

Amère Liberté

 

Liberté! Tant de fois a résonné ton nom

Par la bouche sincère ou la langue fourchue!

D'aucuns t'ont acclamée, vainqueurs par le canon,

D'autres t'ont suppliée en combattants déchus...

 

Comment donc Liberté avoir confiance en toi?

Es-tu l'amie des uns et le bourreau des autres?

Dois-je te maudire ou t'accueillir sous mon toit?

Je ne crois pas devoir me faire ton apôtre.

 

Si c'est sous ton drapeau qu'ont vaincu les Lumières,

Assassinant un roi, ensanglantant la France,

Souffre que je préfère brûler ta bannière

Plutôt qu'être complice de tant de souffrances.

 

Aujourd'hui un héros croupit dans sa prison

Pour avoir osé croire en ton nom chaleureux;

Liberté d'opinion, tu n'es rien qu'un poison

Dont l'Histoire est victime en ces temps malheureux!

 

En ton nom Liberté, on salit nos couleurs,

Et l'Ajustice attend ceux qui par trop s'émeuvent!

Quelle est donc ta vertu, où donc est ton honneur

Si seuls les patriotes subissent tes épreuves?

 

Si tu sers les puissants, si les puissants te servent,

Si "libre" et "mensonger" se côtoient sans un heurt,

Je suis bien trop loyal, bien trop faible est ma verve

Pour crier "Liberté, je suis ton serviteur!"

 

 

Ce poème est dédié à Vincent Reynouard, en témoignage de soutien et de profonde estime.